Saggio 1: Licenza di importazione. OMC e Legal Smart Contract per controllare diritto e dovere nel commercio internazionale.

smart-contract-alex-garcias-oct-19-07

Legal Smart Contract – Alex Garcias

Saggio 1: Licenza di importazione. OMC e Legal Smart Contract per controllare diritto e dovere nel commercio internazionale.

Osservazione

Secondo l’Organizzazione mondiale del commercio (OMC) in materia di licenze d’importazione, si tratta di un contratto e una procedura che possono e dovrebbero essere semplici, trasparenti, sicuri e non un ostacolo al commercio internazionale. OMC – https://www.wto.org/english/tratop_e/implic_e/implic_e.htm

Una serie di accordi affronta varie questioni burocratiche o legali che potrebbero comportare ostacoli agli scambi. https://www.wto.org/english/thewto_e/whatis_e/tif_e/agrm9_e.htm#import

La linceza di importazione è importante per controllo di condizione di securezza sanitaria. Ma, è un ostacola al comercio internazionale?

Il sistema di licenze di importazione è vincolato da norme governative. Pertanto, se la regolamentazione governativa delle licenze d’importazione è primitiva e burocratica, l’intera catena industriale che utilizza questo modello per partecipare al commercio mondiale ne risente.

In quest saggio noi observiamo il sistema internazionale per controllo di importazione tramite lincenza di importazione.

Lo scopo è quello di osservare l’ecosistema esistente e i conflitti con i diritti umani e attraverso l’uso della tecnologia Legal Smart Contract, IoT, intelligenza artificiale, Machine Learning per presentare soluzioni al commercio mondiale, eliminando gli intermediari dall’intera catena di importazione dei prodotti e servizi.

Argumento

In che modo Legal Smart Contract può controllare diritti e doveri e sostituire le licenze di importazione?

Creazione di ecosistema per controllare diritti e doveri senza intermediari tramiti Internet delle cose, IoT, e Legal Smart Contract

Completo PDF: http://alexgarcias.com.br/Ensaios/Italian/smartcontract/Importazione/Saggio1-Legal-smart-contract-OMC-licenza-importazione-alex-garcias.pdf

____________________________
Alex Garcias, Dr. Doc. 0001510/19, Titolo: Saggio 1: Licenza di importazione. OMC e Smart Contract legale per controllare la legge e il dovere nel commercio internazionale. Ottobre, 2019. http://alexgarcias.com.br

Essai 1 : Agriculture Urbaine. Legal Smart Contract pour contrôler droit et obligation sans intermediaries. P2PLaw

smart-contract-alex-garcias-oct-19-05

Alex Garcias – Legal Smart Contract to control rights and duties without intermediaries

Essai 1 : Agriculture Urbaine. Legal Smart Contract pour contrôler droit et obligation sans intermediaries. P2PLaw

Observation

La croissance rapide des villes dans le monde en développement met à rude épreuve les systèmes d’approvisionnement alimentaire urbains. L’agriculture – qui comprend l’horticulture, l’élevage, la pêche, la sylviculture et la production de lait et de fourrage – s’étend de plus en plus aux villes.

L’agriculture urbaine fournit des aliments frais, génère des emplois, recycle les déchets urbains, crée des ceintures vertes, et renforce la résilience des villes face au changement climatique.

Rôle de la FAO dans l’agriculture urbaine

L’agriculture urbaine et périurbaine (AUP) consiste à cultiver des plantes et à élever des animaux à l’intérieur et aux alentours des villes.

L’AUP fournit des produits alimentaires de divers types de cultures (graines, plantes racines, légumes, champignons, fruits), des animaux (volailles, lapins, chèvres, moutons, bétail, cochons, cochons d’Inde, poissons, etc.), ainsi que des produits non alimentaires (herbes aromatiques et médicinales, plantes ornementales, produits forestiers, etc.).

Elle comprend la sylviculture pour la production de fruits et de bois de feu, ainsi que l’agroforesterie et l’aquaculture à petite échelle.

L’agriculture urbaine

Les légumes ont un cycle de production court – certains pouvant être récoltés dans les 60 jours suivant la plantation – et sont donc parfaitement adaptés à l’agriculture urbaine.

Les jardins potagers peuvent être jusqu’à 15 fois plus productifs que les exploitations des zones rurales.

Une superficie d’un mètre carré peut fournir 20 kg de nourriture par an.

Les maraîchers urbains ont moins de frais de transport, de conditionnement et d’entreposage, et ils peuvent vendre directement à l’étalage dans la rue ou sur les marchés.

Ils perçoivent plus de revenus qui iraient autrement aux intermédiaires.

L’agriculture urbaine fournit des emplois et des revenus pour les femmes pauvres et les autres groupes défavorisés.

Un jardin de 100 m2 peut générer un emploi dans la production horticole, la fourniture d’intrants, la commercialisation et la création de valeur ajoutée du producteur au consommateur.

Cependant, dans de nombreux pays, l’AUP n’est pas reconnue dans les politiques agricoles et la planification urbaine.

Les producteurs opèrent souvent sans permis. En raison de son caractère souterrain, dans de nombreuses villes le secteur ne reçoit aucune aide publique et échappe à tout contrôle de l’État.

Rôle de la FAO

La FAO cherche à faire en sorte que l’AUP devienne une utilisation des terres et une activité économique en milieu urbain intégrée dans les stratégies nationales et locales de développement agricole, les programmes alimentaires et nutritionnels, et la planification urbaine.

Elle aide les gouvernements nationaux et régionaux et les administrations urbaines à optimiser leurs politiques, à promouvoir des services en faveur de l’agriculture urbaine et périurbaine et à améliorer la production, la transformation et les systèmes de commercialisation.

Les programmes techniques de la FAO soutiennent les activités de nombreux partenaires de l’agriculture urbaine et périurbaine dans les villes et les zones urbaines.

Elle aide les États Membres à développer le secteur, en recueillant des données sur la contribution de l’AUP à la sécurité alimentaire. FAO http://www.fao.org/urban-agriculture/fr/

Noiturre et technologie

La FAO, organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, est préoccupée par le système alimentaire mondial. En effet, la faim affecte une grande partie de la population. Avec la surpopulation, le problème s’aggrave. Dans quelques années, il n’y aura plus assez de nourriture et d’eau pour tout le monde. La recherche de nourriture provoquera une immigration massive dans les pays disposant de plus de ressources alimentaires et d’eau potable.

Dans cet essai, nous examinons l’utilisation de la technologie pour contrôler les droits et les obligations de la population et du gouvernement en matière d’agriculture urbaine.

Argument

Legal Smart Contract pour contrôler le droit et l’obligation des personnes à la santé, la vie en tant que garantie universelle des droits de l’homme pour l’accès à des aliments sains.

Essai complet: http://alexgarcias.com.br/Ensaios/France/AgricultureUrbaine/smartcontract/Essa1-legal-smart-contract-agriculture-urbaine-fao-alex-garcias-blockchain.pdf

____________________________________
Alex Garcias, Dr. Essai 1 : Agriculture Urbaine. Legal Smart Contract pour contrôler droit et obligation sans intermediaries. P2PLaw. Num. : 000211019Fr. Title : Agriculture urbaine, 2019, http://alexgarcias.com.br